Archives numériques personnelles : les fondamentaux de la numérisation

Une image numérique est constituée de dizaines de milliers de carrés minuscules appelés pixels.

Une image numérique est constituée de dizaines de milliers de carrés minuscules appelés pixels

Mike Ashenfelder (Bibliothèque du Congrès) expose les techniques que les particuliers peuvent employer pour numériser leurs photographies et documents anciens. Il nous guide en 3 étapes dans la manipulation du scanner, dans le choix des résolutions, des formats, des types de compression, ainsi que dans le nommage et la sauvegarde de nos fichiers numériques. Quelques informations supplémentaires et liens vers Wikipédia complètent ces recommandations traduites en français dans ce billet. Bonne numérisation !

Personal Digital Archiving: The Basics of Scanning, 2014, Mike Ashenfelder, The Signal : Digital Preservation, Library of Congress : http://blogs.loc.gov/digitalpreservation/2014/03/personal-digital-archiving-the-basics-of-scanning/

[…]

Lorsque vous scannez une photographie papier, l’appareil crée une version numérique de la photo constituée de dizaines de milliers de carrés minuscules appelés pixels. Ce processus de conversion du papier vers le numérique constitue la numérisation. Cette opération s’applique aux images, textes, documents vidéos ou audios. Ce billet s’intéresse surtout au scan et à la numérisation des photographies sur support papier.

Etape 1 : Préparer le scanner et les photos

La première étape du processus consiste à nettoyer le scanner et les photos. Les taches, la poussière et les cheveux sont numérisés en même temps que vos photos ce qui peut nuire à la qualité des documents. Essuyez la vitre du scanner avec un chiffon clair, non pelucheux humidifié avec de l’eau. Ne pas pulvériser d’eau directement sur le scanner, vaporisez le chiffon. Essuyez aussi l’intérieur du couvercle du scanner.

Ensuite, utilisez un chiffon anti-statique sec pour essuyer avec précaution la photographie. Vous pouvez trouver ces chiffons dans un magasin d’appareils photos. En plus de nettoyer la photo, ils empêchent l’attraction des poussières et des cheveux. Placez la photo nettoyée sur le scanner. Ne pas toucher le verre quand vous posez la photo. Si vos doigts tachent le verre, vous aurez à recommencer le nettoyage! Faites glisser la photo jusqu’au bord de la vitre du scanner et vers le haut jusqu’à l’angle de la réglette pour un meilleur alignement.

detect-separate-itemsCertains logiciels détectent les photos ou documents séparés et les numérisent sous forme de fichiers individuels. Laissez environ un centimètre entre les photos pour aider le logiciel à reconnaître les différents objets. Fermez le couvercle avec précaution pour que les photos restent alignées sur le rebord de la vitre.

Etape 2 : Régler les propriétés du scanner – résolution et profondeur des couleurs

Maintenant que votre scanner et vos photos sont prêts, procédez à quelques réglages. Depuis votre ordinateur, ouvrez le logiciel du scanner. Trois réglages sont importants :

  • la résolution de l’image numérique exprimée en points par pouce (dpi)
  • le type d’image (couleur ou niveaux de gris).
  • le format de fichier des images produites (TIFF, PNG, JPEG sont proposés) et parfois le type de compression associé au format.

Le point par pouce ou “dpi – dot per inch” est une mesure de la densité de pixels. Les spécialistes de l’image utilisent le terme plus précis de «pixels par pouce» ou “ppi”. Toutefois, les scanners commerciaux utilisent presque exclusivement “dpi” et nous nous en tiendrons ici à ce terme.

scan_300-400dpi_220jpgPlus il y a de pixels par aire de surface, plus l’image peut contenir de détails. Une image en 200 points par pouce contient potentiellement plus de détails que la même image en 75 points par pouce. Il existe des valeurs de dpi optimales dépendant des types et tailles de photos. Plus n’est pas toujours mieux. Il y a une limite ou un seuil au-delà duquel l’augmentation n’apporte rien. Cette limite dépend de la résolution de la photo d’origine.

  • 300 à 400 dpi conviennent pour des photographies personnelles standards. Cela rend possible des impressions en format d’origine ou légèrement agrandi.
  • Parce que les tirages de petite taille et les diapositives contiennent de nombreux détails localisés dans une petite zone, capturez plus de points par pouce, environ 1400 à 1500 dpi.
  • Les négatifs contiennent aussi beaucoup de détails. Sélectionnez dans ce cas un minimum de 1500 à 2000 dpi. Rappelez-vous qu’une augmentation des dpi entraîne la production de fichiers plus volumineux.

8-bit_onlyCertains logiciels permettent de régler la “profondeur des couleurs” exprimée en bits par pixel. Plus le nombre de bits par pixel est élevé, plus riche est la palette numérique. Le paramètre de numérisation le plus souvent utilisé est de 8 bits par pixel pour des photos en niveaux de gris (certains scanners proposent également 16 bits), et 24 bits par pixel pour la couleur (certains scanners vont jusqu’à 48 bits). Un nombre accru de bits par pixel permet une édition ultérieure de meilleure qualité. Mais pour une numérisation standard pour laquelle il n’y a pas d’édition prévue ou pour laquelle la qualité n’est pas un défi, sélectionnez  8 bits pour les niveaux de gris et 24 bits pour la couleur. Rappelez-vous qu’une augmentation des bits par pixel entraîne un volume de données accru et des fichiers plus volumineux. Si la photo que vous souhaitez numériser est en noir et blanc, sélectionnez « niveaux de gris ». Si le papier photo est en couleur, sélectionnez “couleur”.

Etape 3 : Format de fichier et Compression

tiff-lzw-compression_smallLe logiciel du scanner enregistre votre scan sous forme de fichier numérique dans les formats courants TIFF ou JPEG . Le format TIFF, préféré pour la préservation des données numériques, contient l’ensemble des informations en provenance du scanneur. Enregistrez si possible votre fichier maître au format TIFF. Si l’espace de stockage est limité, vous pouvez compresser et réduire la taille de ces fichiers. Certains logiciels offrent l’option de compression LZW qui permettra de réduire la taille des TIFF sans perte d’informations. C’est ce qu’on appelle la compression « sans perte ».

jpeg_max-quality_200En revanche , l’enregistrement d’une image au format JPEG entraine une compression “avec perte”. Un fichier JPEG est par nature comprimé. Une partie des données numériques capturées par le scanner est perdue lors de l’enregistrement au format JPEG. Vous pouvez sélectionner des niveaux variables de qualité, impliquant différents niveaux de compression allant de « compression faible » – avec une perte de données faible et une qualité d’image élevée – à « compression élevée » – avec une quantité élevée de données perdues et une qualité d’image moindre.

Nous recommandons qu’en cas d’intention de modification ou d’édition d’une photo numérique, vous enregistriez deux versions: une version maître et une copie de travail. Le fichier TIFF sera le fichier maître qui pourra être stocké en toute sécurité avec vos autres archives numériques personnelles. Utilisez une version JPEG comme copie de travail. Le fichier JPEG sera plus petit et plus facile à envoyer par email ou à adresser aux médias sociaux. Éditez, modifiez et travaillez avec ce JPEG. Vous pourrez toujours faire une nouvelle copie JPEG à partir du TIFF maître.

Une fois le type de fichier sélectionné, une fois défini la profondeur de couleur et réglé la résolution, vous êtes prêt à numériser. Prévisualisez le scan si vous disposez de cette option, regardez la vue pour vous assurer qu’il n’y a pas de poussière, de cheveux ou d’effet indésirable. Vérifiez que la photo est correctement alignée. Ensuite, appuyez sur « Scan ».

Renommer un fichier n'affectera pas le contenu du fichier.

Renommer un fichier n’affectera pas le contenu du fichier.

Après numérisation, certains logiciels vous demanderont de donner un nom de fichier, d’autres le nommeront automatiquement. Si un nom alphanumérique du style « DC2148793.jpg » est donné à votre fichier, vous pouvez le conserver ou bien en changer. Pour renommer, faites un clic droit – si vous êtes sur PC – et sélectionnez « Renommer ».  Sur Mac, faites un contrôle-clic et sélectionnez “Renommer”. Nous vous recommandons de renommer le fichier pour vous aider à le retrouver plus tard. Si le nom de fichier commence par la date suivie éventuellement du mois et du jour, auquel on ajoute un ou deux mots significatifs, cela permet l’affichage automatique des fichiers avec classement par ordre chronologique.

[Note additionnelle du traducteur] Il est recommandé d’éviter les majuscules, accents, espaces et caractères spéciaux. Les caractères sous-ligné (_) et tiret (-) peuvent servir de séparateur. Un exemple de nom incluant la date du document, le sujet et un numéro pourrait être « 20140618_toureiffel-123.jpg ».

Retirez chaque photo du scanner en glissant dessous un morceau de papier et en le soulevant pour éviter ainsi de toucher le verre avec les doigts.

Dupliquez et sauvegardez vos données en plusieurs endroits différents dès que possible. Tous les cinq ans ou plus, faites migrer vos archives numériques personnelles sur un nouveau support de stockage afin d’éviter d’avoir votre collection coincée sur des supports obsolètes.

Vous trouverez d’autres articles en anglais de Mike Ashenfelder sur : http://publiclibrariesonline.org/author/michaelashenfelder/

Thanks Mike for your article and agreeing for translation !

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :