Différences entre une plateforme d’archivage numérique et un gestionnaire de contenu

Traduction libre en français du post de DuraSpace : What is the difference between a Repository and a CMS (Content Management System)? Les liens renvoient vers des articles en anglais.

Plateformes d’archive numérique et gestionnaires de contenu partagent un nombre de fonctionnalités communes de plus en plus important. Cependant, ces deux types de logiciels restent bien distincts et sont conçus pour répondre à des besoins différents :

Gestionnaire de contenu

  • Création et publication de contenu numérique
  • Production de contenu et publication sur internet
  • Création et modification collaborative du contenu
  • Utilisation générale quelque soit le type de contenu
  • Mise à disposition de contenu et création de site web

(Drupal, Joomla, WordPress, Spip … et dans le domaine des wiki mediawiki, dokuwiki font partie des gestionnaires de contenu libres les plus populaires en 2012)

Plateforme d’archivage numérique

  • Archivage des documents numériques d’une institution
  • Fonctionnalités pour le stockage à long terme, la préservation numérique et l’accessibilité
  • Conçu initialement pour l’archivage de documents universitaires publiés
  • Prise en compte des bonnes pratiques des bibliothèques et des archives (concernant les métadonnées, la préservation, les URL persistantes)

(On peut citer parmi les plateformes libres DSpace, Fedora Commons, EPrints, GreenstoneOmeka …)

Les critères de choix de l’un ou l’autre type de logiciel reposent sur les scénarios suivants :

Gestionnaire de contenu

  • Propice à la création collaborative de contenu et de documents
  • Mieux adapté à un contenu changeant fréquemment
  • Mieux adapté à la construction de sites web

Plateforme d’archivage numérique

On peut aussi noter que le choix entre une plateforme d’archivage ou un gestionnaire de contenu n’est pas exclusif. Vous pouvez souhaiter utiliser les deux systèmes pour répondre à des besoins particuliers lors de la création de vos documents. Ainsi, un CMS peut être utilisé pour créer des documents de manière collaborative et le document une fois créé peut être archivé et préservé dans une archive numérique. De manière alternative, vous pouvez souhaiter que votre gestionnaire de contenu expose un contenu archivé en provenance d’une archive externe dans le but de réutiliser du contenu, ou tout simplement pour présenter le contenu archivé directement dans votre CMS. De nombreux gestionnaires de contenu fournissent des modules qui permettent l’intégration de plateformes d’archivages bien connues.

Exemples d’utilisation conjointe

Un autre point de vue

« Alternatives to Repositories » (Alternatives aux plateformes d’archivage) publié par JISC infoNet

Au-delà de la simple traduction, il convient de souligner que les logiciels d’archivage numérique intègrent des fonctionnalités de traitement par lot qui permettent l’ingestion simultanés de plusieurs centaines ou milliers de documents et des métadonnées associés. Cette fonctionnalité s’avère indispensable pour des traitements à grande échelle, lors d’un plan de numérisation de livres par exemple. Ces deux outils ont au final un public fort différent.

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :